fbpx

Réussir son entreprise : les 4 compétences obligatoires

Réussir son entreprise ne sont jamais le fruit du hasard. Un business qui fleurit suit inlassablement les mêmes étapes. Au cours de ces dernières années, j’ai eu le plaisir d’interviewer un grand nombre d’entrepreneurs. Quels que soient leurs domaines ou leurs parcours, tous s’accordent sur ces quatre étapes. Et pourtant, ce sont celles-ci qui font défaut aux chefs d’entreprises débutants. Soit parce qu’ils ne les connaissent pas, soit parce qu’ils n’ont pas développé les compétences nécessaires pour pouvoir les suivres.

 

Voici donc la recette simple pour réussir son entreprise.

#1 Avant de créer son entreprise, créer son produit

Et oui, cela semble évident, mais réussir son entreprise demande d’avoir quelque chose à vendre. Il faut au moins un produit ou un service à proposer à ses futurs clients. Et là, il y a quelques vérités à connaitre :

  1. Le premier produit (ou service) vendu est rarement le bon
  2. On a rarement une idée de génie, mais ce n’est pas un problème
  3. Une idée que personne n’a eu avant n’est pas forcément un bon signe
  4. L’idée, même excellente ne représente que 5% de la réussite

Bref, il faut être prêt à changer d’idée souvent. Il faut savoir tenter encore et encore. Et cela demande une qualité essentielle : la créativité.

Alors je sais que la créativité a la réputation d’être innée. Mais c’est faux (voir cet article)/ La créativité se développe et s’entraine. Et je peux te dire que tu vas en avoir besoin. C’est pour cela que le Podcast, je t’explique comment tu peux évaluer et développer ta créativité au quotidien.

Le risque à ne pas foisonner d’idée, c’est de tomber amoureux des quelques-une que nous avons. Et ça, c’est le début de la fin. Une idée n’est qu’une idée. Et celui qui apporte trop de crédit à son idée sans être capable de la lâche ne pourra que difficilement réussir son entreprise.

#2 Il est l’heure de produire cette grande idée

Et là, le terrible entonnoir continue à faire son travail. Parce que sur la route “comment réussir son entreprise”, peu d’entre nous sont capables d’avoir de bonnes idées, mais encore moins de les mettres en application. Sinon mon petit frère serait déjà milliardaire… car l’histoire que je raconte dans le Podcast est vrai.

Mais attention, car là encore, les entrepreneurs qui passent à l’action vont rencontrer quelques pièges qui peuvent clairement les amener à l’échec.

Piège n°1 : Les yeux plus gros que le ventre

Il s’agit de vouloir créer un produit ou un service beaucoup trop ambitieux par rapport à ses moyens. Et si tu as un doute sur la façon de trouver le bon équilibre, je te propose de foncer regarder cet article. Tu apprendras tout ce que tu as à savoir sur les 3 ressources fondamentales.

J’ai d’ailleurs parlé de ça auparavant avec Théophile Eliet. Voici d’ailleurs la vidéo.

Piège n’°2 : Le perfectionnisme

A ce stade, la seule chose dont tu aies besoin, c’est d’un prototype, pas d’un produit fini. Vouloir créer la prochaine merveille du monde, c’est à nouveau courir à la catastrophe. Le perfectionnisme dans l’entrepreneuriat, c’est une autoroute directe pour ne pas réussir son entreprise.

Cet article t’en dira plus bien plus sur le sujet.

Piège n°3 : L’hydre

Certains entrepreneurs sont tellement créatifs, qu’à peine ils commencent à se mettre en action, que déjà les voilà à avoir de nouvelles idées de business. Et une fois ce nouveau projet en tête, leur ancien embryon d’entreprise ne les intéresse pour ainsi dire plus.

Alors, ils sautent ainsi de projets en projets, d’idées en idées, et ainsi de suite. Les premiers mois d’une entreprise demandent de rester totalement focalisé sur son objectif et de se battre pour son produit. Si tu veux savoir comment faire, j’en parle ici.

Pour éviter ces pièges, l’entrepreneur en devenir a besoin de muscler sa minutie.

A partir du moment où le produit est présentable, il est l’heure de passer à la phase la plus critique : la communication.

#3 Communication et Marketing : la tâche principale

S’il y a une étape où il va falloir investir son temps, son énergie, et sûrement son argent, c’est bien celle-ci. La communication en entreprise, c’est la clé pour réussir. Si j’étais plus précis, je dirais même “pas n’importe quel type de communication”. Non, je parle ici de marketing.

Qu’est-ce que c’est ? Le marketing, c’est une forme de communication efficiente, à savoir : claire, éthique, bien ciblée et bien transmise. Tu peux en savoir plus ici.

Et oui, une énorme partie du travail de l’entrepreneur, c’est de trouver le moyen de faire savoir au monde qu’il a quelque chose d’extraordinaire à lui proposer. Parce que sinon, même la plus géniale des inventions restera à croupir dans une cave. (Ou sur Kick Starter…)

Et là, la qualité n°1, c’est la générosité. Il faut donner et se donner sans compter.

C’est donc à ce prix qu’on va réussir son entreprise et commencer à enchainer les ventes. Mais attention, parce qu’à nouveau une embûche attend les entrepreneurs qui arrivent à cette étape : celle de connaître l’effet “feu de paille”. Je parle ici d’un succès très rapide, très fort, mais très bref… (qui a parlé du hand spinner ?)

#4 Structures et procédures

Et oui, la dernière tâche est souvent bâclée. Encore plus avec l’accélération des petits “business internet”. Mais c’est pourtant le prix à payer pour réussir son entreprise sur la durée.

Dès que les clients arrivent régulièrement, il faut commencer à créer des procédures et à organiser son entreprise. Car, ce n’est pas lorsqu’on croulera sous les commandes qu’il faudra commencer à se demander comment transmettre telle ou telle tâche à un collaborateur.

De plus, structurer son activité, c’est se prémunir contre des situations d’illégalité qui peuvent finir par coûter très cher. Beaucoup d’entrepreneurs non rigoureux pourraient vous en faire le témoignage.

C’est pour cette raison que c’est la dernière qualité à développer : la rigueur.

Voici les 4 qualités et les 4 étapes à suivre pour réussir son entreprise. Pourtant, il te reste une dernière question à te poser… Est-ce à toi de les posséder obligatoirement ou serait-il pertinent de t’associer ? Un début de réponse se trouve certainement dans cet article.

Pour le reste, si tu veux en apprendre davantage sur ce sujet, tu peux te rendre dans le Podcast et la vidéo qui sont liés à cet article.

Et si tu veux te lancer dès aujourd’hui et être accompagné dans la mise en place de ces 4 étapes, n’hésite pas à jeter un oeil à nos différentes formations. Il est possible que tu y trouves celle qui t’amènera jusqu’au succès de ton entreprise.

 

Allez, BA-biz et à très vite.

 

Laissez un commentaire