fbpx

La technique de l’entonnoir en business

technique de l'entonnoir en business

Aurélien Amacker est lui aussi un ancien du monde du Net. Déjà fortement intéressé par les strats-ups qui se lançaient dans les années 90, il se décide rapidement à intégrer le milieu. Fort de plusieurs expériences couronnées de succès, Aurélien Amacker s’est creusé les méninges et a bravé les mois pour lancer très récemment une plateforme qui pourrait bien révolutionner la toile. Vous voulez apprendre à créer un Business de A à Z ? Voici la technique de l’entonnoir avec Aurélien Amacker.

Technique de l’entonnoir, kézako ?

La technique de l’entonnoir est un vaste sujet qui touche beaucoup de secteurs. Au sens général du terme, on pourrait résumer l’idée à une certaine façon de penser qui consiste à réfléchir à un sujet au sens large jusqu’à s’en rapprocher à la manière d’un microscope pour mieux l’analyser et le comprendre.

En marketing classique, c’est une technique précise d’élaboration d’un questionnaire qui consiste à séquencer les questions de manière à commencer par aborder le sujet en général et à poser, au fur et à mesure que l’on progresse dans le questionnaire, des questions plus impliquantes. Il en va sans dire que la méthode peut aussi être appliquée au monde du digital qui s’en est largement inspiré en créant le concept de l’entonnoir de vente ou le tunnel de vente. Ah oui le fameux tunnel de vente qui, si il est bien conçu, convertit à tout va. C’est dire, la plupart des marketeurs du web ne jurent que par lui.

Quand Aurélien Amacker s’est lancé dans ce projet faramineux de création d’un outil complet et global pour maitriser la création d’un business, il a vu large. Il a même vu très large dans l’unique but de s’assurer que rien ne manquerait pour tous les entrepreneurs motivés et ambitieux. Et c’est en décortiquant sa méthode pas à pas, en apportant les outils un à un sur un plateau d’argent qu’il a réussi à concevoir ce système sur abonnement qui, selon lui, répond mieux à la demande des entrepreneurs en herbe et confirmés. 

Comment penser intelligent en business ?

Comme pour la création de system.io, il faut identifier un besoin pour apporter un produit solution à sa clientèle. Fort de cette règle n°1 en business, Aurélien Amacker la met en application par le biais de sondages. Au lieu de tergiverser pour trouver quels sont les manques, pourquoi ne pas les demander directement à qui de droit ? 

Avant cela, la méthode infaillible se résume en un mot : gratuit. Il faut pouvoir diffuser du contenu gratuit de qualité et en nombre pour attirer un nombre conséquent de lecteurs qui, en s’inscrivant à une mailing list, deviendront de potentiels clients. Aurélien conseille de se créer une première base de prospects entre 500 et 1000 inscrits. Mais avant d’en arriver là, il faut donner. Et qui dit donner dit gratuit. Il faut donc construire et partager un message à forte valeur en utilisant tous les outils magiques que le net peut offrir : Youtube, Instagram, et Facebook pour n’en citer que quelques uns. Amusez-vous et développez celui qui vous semble le plus adéquat et celui où vous faites un travail de meilleure qualité. 

Une fois cette étape passée, il faut aller à la pêche aux informations. En investiguant et en essayant de trouver quelle est la problématique majeure de vos lecteurs, vous pourrez vous creuser les méninges pour, ensuite, développer le produit répondant le mieux au problème.

C’est seulement à partir de la vente du produit que l’automatisation entre en jeu et que la technique de l’entonnoir peut prendre place. Emails, tunnel de vente, promotions, contenus gratuits supplémentaires… tout le panel du marketeur qui maitrise se met en place jusqu’à l’étape finale : la vente du produit solution. 

Le succès se mesure ensuite au ratio de la puissance du marketing versus le nombre de ventes réalisées qui prouveront que le produit est à la hauteur des promesses qu’il vend. Plus il y a de ventes et moins il y a de marketing, plus le produit est plus que bon. Mais ça c’est c’est quand la technique de l’entonnoir est sur-optimisée. Avant d’en arriver là, il ne faut pas hésiter à tester les outils de promotion qui multiplient le trafic mais seulement sur quelques jours pour déterminer les meilleurs et supprimer les moins bons. Tout un programme mais une tactique intelligente qui a déjà fait ses preuves et qui est applicable à l’infini.

Le cas Jeff Bezos

Aurélien le dit : il est complètement admiratif de Jeff Bezos. Il faut dire que le génie d’Amazon a tout pour plaire ! Ce visionnaire hors normes a su monter un empire qui fait pâlir d’envie le monde entier du business. Tentaculaire et à la force de frappe phénoménale, Amazon a su redresser la barre dans les années 2000 alors qu’à l’époque Ebay emportait tout sur son passage. 

Avec un business model beaucoup plus complexe qui implique des stocks et des coups de logistique à outrance, Amazon a su pourtant écraser toute la concurrence. Sans l’esprit génial et anticipateur d’un Jeff Bezos, Amazon n’aurait pas pu développer autant de filiales si importantes.

Tous les métiers du e-commerce, un à un, ont été optimisés et parfois même ré-inventés pur qu’Amazon devienne l’empire qu’il est aujourd’hui. A force de travail et d’une vision à long terme, Jeff Bezos a mis en place des systèmes et des modèles qui reprennent la technique de l’entonnoir. D’un business global, Amazon maitrise toute la chaine en détails. De par la multiplication des business, le géant américain contrôle tout : marketplace, Amazon Web Services, Kindle… ne sont que quelques noms comme ça qui résonnent avec Amazon.

Pour la petite histoire, il faut savoir qu’en 2001, Jeff Bezos fut un des seuls à investir sur Google. De la chance, diriez-vous ? Non. Être visionnaire c’est voir loin, parier sur ce que l’on sait et avoir de l’intuition. Après il n’y a que le travail et la technique de l’entonnoir.
Parfois, le business ça peut être sacrément simple. 

 


Pour aller plus loin :

Aurélien Amacker :
Sa chaine Youtube
Son site web
Sa page Facebook

Sa nouvelle plateforme : System.io

Laissez un commentaire