fbpx

Comment passer à l’action en business ?

comment passer de l'idée à l'action en business ?

Enzo Honoré est un as de l’entrepreneuriat qui sait passer à l’action en business. A seulement 25 ans, il a déjà 10 ans d’expériences derrière lui qui lui ont forgé un mental de fin stratège et un mindset de gagnant. Fort d’une sagesse hors-norme pour son jeune âge, il réfléchit, cherche les opportunités et analyse avec recul pour continuer d’apprendre. Ultra-présent sur le web et passionné de développement personnel, il aide les gens à s’épanouir dans leur business grâce à sa chaine Youtube et ses activités de coach, de conférencier. En 3 points bien précis, il nous explique comment passer à l’action en business et faire qu’une idée puisse prendre vie. 

Chercher un besoin et passer à l’action

Devenir un entrepreneur c’est bâtir sa vie sur-mesure. Pour cela, il faut que l’idée que l’on a en tête ne reste pas qu’une idée qui va finalement mourir là où elle aura pris naissance, c’est-à-dire au fin fond de notre cerveau. Au moment où l’on sent ce déclic de l’idée qui nous titille, il ne faut pas hésiter, il faut passer à l’action et chercher quels sont les autres entrepreneurs qui ont eu la même idée que vous. 99% des fois, cette idée ne sera pas nouvelle. A vous de la confronter pour s’assurer de sa viabilité et voir si d’autres ont échoué avec la même. 

Une fois que cela aura été vérifié, il est essentiel de répondre à une question-clé : cette idée répond-elle à un besoin ? Si la réponse est oui, tu peux crier Banco ! Banco, car le process à suivre est d’une simplicité effarante et se résume en 3 points : 

  • Répondre à un besoin
  • Développer une communauté autour de ce besoin
  • Créer ton produit qui répond au besoin

A l’heure d‘Internet, le futur client est roi. Il devient même co-créateur car c’est lui qui va orienter ta production dans le bon sens. Il est fini le temps où les entreprises sortaient des produits sans avoir même étudié leur niche. Le processus est inversé. Aujourd’hui, l’idée nait d’un besoin. C’est par l’analyse des retours, avant même d’avoir effectué les premières ventes, que le produit va s’affiner pour encore mieux correspondre à ce que la communauté attend. C’est l’esprit start-up !

A partir de là, confiant et prêt à en découdre, il va falloir porter cette idée, respirer avec elle, manger avec elle et être prêt à vous battre pour elle sur le long terme. Ce que vous faites doit être en cohérence avec ce que vous pensez. Dans ce cas, on peut même dire que vous vivez votre idée et vous n’aurez aucun mal à le faire sur le long terme. 

Ne pas avoir peur de l’échec

Aujourd’hui, dans tout ce que l’on entend et dans tout ce qu’on lit, on ne met en avant que les success story. Enzo Honoré n’aime pas cette idée. Il partage dans ce podcast, les différents échecs qu’il a connus avant d’arriver là où il en est. Partisan de l’état d’esprit à la chinoise qui dit qu’il faut faire faillite 10 fois pour réussir un business, Enzo croit à la force du mimétisme. Il aime aussi cet adage qui dit que c’est en forgeant que l’on devient forgeron. La résilience et l’apprentissage par itération font des merveilles

Combien d’entrepreneurs ont cette franchise d’avouer qu’il n’y a qu’en tombant lors d’une longue marche que l’on apprend finalement à courir ? Ce sont les échecs qui donnent l’expérience et l’expertise. Et cette même expertise permet de gagner du temps quand on reproduit les mêmes actions. On apprend aussi beaucoup sur soi et ses propres forces. Et ce sont elles que vous pourrez mettre en action pour réussir la prochaine action. Même si ce processus est long, il est déterminant pour mettre en place un processus de réussite.

Enzo Honoré est revenu complètement transformé d’un voyage à Bali, voyage qui lui a permis de réorienter ses objectifs et de vivre une vie qui correspond parfaitement à ses valeurs. L’intégration du développement personnel à sa vision lui permet de parler avec sagesse et d’accepter pleinement l’échec. Il a pris ces échecs comme de gros panneaux de signalisation qui lui indiquaient qu’il n’était pas sur le bon chemin ou bien qu’il devait remodeler sa vison des choses. 

L’échec fait partie intégrante de la réussite. L’accepter dès le départ et l’accueillir avec sagesse quand il pointe le bout de son nez, c’est avancer beaucoup plus vite.

Avoir un réseau

Les wantopreneurs ou ceux qui ne vont pas passer à l’acte en business, comme les appelle Enzo Honoré, ont souvent beaucoup d’objections pour développer leur idée en business florissant : manque de temps, manque d’argent et parfois même pas d’idée du tout. Une autre objection qui revient régulièrement est celle de l’absence de réseau. Pourtant, cette notion devrait être la première chose à développer même si l’on n’a pas d’idée. C’est par cela que tout entrepreneur devrait commencer son aventure business. 

Pour lui, la notion de mentoring est arrivée très tôt dans sa vie. Sportif assidu, il a dans la tête l’idée du vieux coach qui te donne toutes les ficelles. Dès qu’il se lance, il cherche des mentors pour connaitre tous leurs secrets de réussite, tous leurs conseils pour gagner du temps et ne pas reproduire des erreurs qui sont évitables quand on est accompagné.

Pour passer à l’action en business, il faut aussi demander : oser demander des conseils ou oser demander un rendez-vous aux entrepreneurs qui vous inspirent. Peu importe mais oser. Montrer que vous avez un mental d’acier, montrez qui vous êtes sans forcément rien attendre en retour. Le but est de vous faire connaitre en allant chercher les opportunités. Provoquez les choses et à un moment les portes s’ouvriront.

C’est le principe de la cascade. Remuer ciel et terre va forcément engendrer des choses dont vous n’avez pas idée. Dans tous les cas, vous allez vous forger un mental d’accrocheur qui enverra aussi des signes positifs à l’autre que vous sollicitez et il ne pourra que le remarquer. Il faut avoir foi en l’action car l’action génère toujours du positif. Toujours plus que de ne rien essayer. 

Pour passer à l’action en business, il n’y a pas de recette miracle mais des expressions qui reviennent toujours : identifier un besoin, travailler sans relâche, accepter l’échec et créer un réseau. Ajoutez-y un peu de sagesse, beaucoup de culot et un mindset de battant qui ne lâche rien et vous serez paré pour la vie d’entrepreneur. Une vie juchée de montagnes russes mais ô combien passionnante. Enzo Honoré rajoute aussi des mots qui font sens pour cette aventure : résilience, bataille et rester ébahi. 


Pour aller plus loin :

Enzo Honoré :
Son site web
Sa chaine Youtube

Les podcasts du Million Dollar Network show : http://babiz.podbean.com

Le podcast du jour avec Enzo Honoré :

Laissez un commentaire