La réussite par le travail

travail-reussite

Aujourd’hui, c’est notre ami Etienne Perth qui se confie et qui nous raconte son histoire et son succès en e-commerce. Ouvrez bien vos yeux car vous n’allez pas en revenir en lisant ceci : Etienne a fait plus de 2 millions d’euros de chiffre d’affaire en moins de 10 mois ! Et bim, le contexte est posé ! Ca fait rêver, oui.
Avec lui on décortique sa stratégie et on note ses bons conseils qui, mine de rien, pourraient se résumer en un seul mot : travail, travail et encore travail !

L’histoire d’Etienne

Etienne Perth voulait être indépendant. Après une jeunesse dans un village près de Chalon-sur-Saône, Etienne a commencé à rêver de liberté. Il veut gérer son temps car, comme il dit, « c’est la seule chose qui ne se rattrape pas ». Un master en audit en poche, une première immersion en Australie lui met le pied à l’étrier du digital. Six mois en SEO dans l’autre poche et direction Bali où, là, comme toujours, ce sont les rencontres qui créent les opportunités. 

L’opportunité de s’associer avec deux partenaires pour lancer son premier business. Le virus de l’entrepreunatiat collé à la peau, Etienne rentre en France et veut continuer à apprendre, à se former, à emmagasiner le plus d’infos possibles pour construire son avenir.

L’histoire avec les deux associés s’arrête là et pourtant Etienne continue d’apprendre. La réussite passe aussi et surtout par les échecs. C’est en se relevant que la prochaine fois ces erreurs-là n’auront pas lieu d’être. Et la « next step », Etienne la construit en continuant à travailler encore et toujours dans le but d’acquérir le plus d’expertise possible et de maîtriser le plus de sujets jusqu’à ce que l’opportunité se crée à nouveau.

Etienne est alors contacté par quelqu’un qui le repère en train de « s’agiter dans tous les sens » dans les groupes virtuels autour du e-commerce. La rencontre se fait, l’opportunité est saisie. C’est ainsi qu’Etienne lance son e-shop avec son associé actuel.

Travail, Work, Arbeit, Lavoro…

Vous pourrez le dire dans toutes les langues que vous voulez, la finalité est la même et Etienne est clair sur ce point : il faut bosser dur pour réussir. Il n’y a pas d’énormes résultats sans passer des heures et des heures derrière l’ordinateur. Il faut se donner les moyens et continuer d’avancer ce qui fait que les journées de travail passent souvent de 8h à 12h. Peu importe, quand on aime on ne compte pas.

Se former encore et toujours

Le monde du digital et de l’e-commerce en particulier sont en constante évolution. Impossible de ne pas regarder ce qui se passe tous les jours dans ce vaste monde. Veiller et surveiller pour savoir ce qui se passe mais aussi et surtout pour rester à niveau. Ce qui veut aussi dire se former en permanence, à la vitesse des évolutions du web. Etienne continue encore aujourd’hui à acheter de nombreuses formations pour accroitre des compétences qu’il considère comme encore trop sommaires. 

S’adapter

Suivre les évolutions de son secteur signifie aussi qu’au moindre changement majeur, il va falloir agir et s’adapter rapidement. Tout va vite, la stratégie et la vitesse d’exécution aussi. Pour ne pas se faire rattraper et même doubler par la concurrence, il n’y a pas de choix. Et quand Facebook dit qu’ils vont modifier leur algorithme, il faut emmagasiner les changements, les digérer et opérer les actions en fonction. Être sur ses gardes et rectifier le tir. 

S’entourer

Etienne revient plusieurs fois sur ce point car il est catégorique : impossible de passer le niveau suivant dans votre business si vous ne savez pas vous entourer. Il va donc falloir faire appel à de la logique et du flair pour mener à bien un recrutement qui vous aidera à déléguer.
Arrivé à un certain stade de développement, la charge de travail, proportionnelle à la taille du business, fait qu’il faut avoir les bonnes personnes autour de soi pour se répartir le travail efficacement. Ce sont vos qualités de manager qui vont devoir s’exprimer. Encore une corde à votre arc qu’il ne faudra pas négliger !

Se créer un réseau

Personne ne vous le dira jamais assez alors, s’il-vous-plait, soyez-en convaincu : le réseau doit être votre truc secret qui rajoutera un peu de magie au facteur chance. Faites des rencontres, communiquez avec les gens de votre secteur, faites-vous connaitre. Se constituer un réseau est un point clé dans la pérennité d’un business. Le bouche-à-oreille n’a jamais aussi bien marché pourtant il doit se cultiver avec intelligence. Vous devez susciter l’intérêt des personnes contactées et ne pas vous mettre en mode « automatique ». Optimisez vos tâches : mieux vaut contacter 3 personnes de qualité en 1H que 10 sans intérêt pour votre business en moins de 30 minutes. 

Ne pas avoir peur

Les formations d’Etienne sont un must dans le secteur. Tous les témoignages qui sont publiés relatent de leur qualité pour devenir un expert du e-commerce, que vous soyez débutant ou confirmé car, maintenant vous le savez : il y a toujours à apprendre.  Etienne le dit, il adore transmettre. Ses sujets de prédilection tournent autour des leviers de croissance avec Facebook et un point en particulier ressort de l’enseignement : il ne faut pas avoir peur. Tous  ceux qui ont suivi les coaching d’Etienne le disent : à partir du moment où ils ont arrêté d’avoir peur de trop dépenser, de ne pas avoir assez de ventes, de se tromper… bref, d’absolument presque tout, ils ont passé le niveau supérieur.
Prenons l’exemple de la publicité sur Facebook : parfois ce sont les 100 euros de plus que vous rechigniez à investir dans votre ciblage qui vous feront tripler votre CA ! Dans tous les cas, ce sera à vous de contrôler la jauge et donc, de vous adapter.

Si vous voulez réussir en e-commerce et prendre Etienne Perth comme modèle, la recette du succès tient en trois actions à répéter à l’infini comme un cercle vertueux inébranlable :
– Travailler dur
– Se former
– S’adapter
La semaine de 4 heures de Tim Ferris, qu’on ne présente plus, ou toutes ces autres théories sont bien sympas mais remettons la vertu TRAVAIL au démarrage et au centre de tout. Avant d’avoir des semaines de 4 heures, il va plutôt falloir accumuler celles de 70 heures. Et comme de toute façon vous faites de votre passion un métier, même pas besoin de compter les heures !

 


Pour aller plus loin :

  • Le Podcast du Million Dollar Network Show avec Etienne Perth : ici
  • Tous les autres podcasts déjà diffusés à écouter d’urgence : ici

Suivre Etienne Perth :

 

Laissez un commentaire