fbpx

Comment créer un contenu de qualité ?

content-is-king

Qu’on se le dise, nous sommes abreuvés de contenus. Qu’il s’agisse d’articles écrits, de vidéos ou bien de contenus audios, nous sommes bien obligés de faire un choix face à une journée qui ne dure que 24H. En tant que créateur de contenus, je suis bien placé pour vous le dire, il faut impérativement apporter de la valeur ajoutée pour arriver à se démarquer et faire partie d’un tout petit moment de la journée de nos auditeurs/lecteurs/spectateurs. Laurent Breillat que j’ai reçu dans ce nouvel épisode, nous parle de sa méthode pour créer un contenu de qualité et de sa façon à tirer son épingle du jeu.

1. Content is king

Saviez-vous que cette expression, « Content is king« , provient d’un article écrit par Bill Gates en 1996 ! Disons-le très clairement : les grandes lignes de l’ère numérique étaient déjà posées !  Plus de 20 ans plus tard, nous pouvons affirmer haut et fort que sans un contenu de qualité, fort et pertinent, il est quasiment impossible d’être visible sur la toile.

Laurent Breillat, blogueur photographe devenu infopreneur qui vit de son activité en est tellement convaincu qu’au lieu de vouloir se consacrer à convaincre les autres, il a décidé de passer cette étape pour directement apprendre aux initiés l’Art d’un contenu de qualité.

Vous en conviendrez, savoir écrire pour plaire et savoir écrire pour vendre, ce que l’on appelle copywriting dans le jargon, n’est pas donné à tout le monde. Certes, on peut admettre qu’il y a une certaine logique pleine de bon sens dans l’exercice, pour autant ce n’est pas si simple.

De plus, savoir produire un contenu de qualité est un fait mais il ne faut pas oublier qu’inversement la qualité de ce contenu doit être reconnue par Google et les règles de ce géant. Le sujet du référencement est un point à prendre en compte comme nous l’avaient déjà expliqué dans ce show, Lucie Rondelet et Maximilien Labadie.

Vous l’aurez compris, un bon contenu est une subtile équation entre un contenu à la signature forte et authentique, dont la thématique est intéressante pour Google et qui incite à l’action (partage, achat, commentaire…). Mais avant de savoir écrire pour Google, encore faut-il savoir écrire tout court. Heureusement, Laurent a réfléchi à la chose en proposant une formation qui donne les bons codes, ceux que l’on nous apprend rarement.

2. Pourquoi le contenu gratuit est une évidence ?

Qu’il s’agisse de contenu écrit, audio ou visuel, la problématique est toujours la même : savoir se différencier. Et pour ce, il faut être à-même de le montrer. Internet a rendu la gratuité comme étant la normalité. Dans un tel contexte, il serait fou d’aller à l’encontre de notre époque et ne pas suivre la tendance pour ce qui est du contenu.

Produire du contenu gratuit est une évidence quand on veut se mettre en avant, se démarquer et promouvoir ce que l’on fait. Aujourd’hui, le site web est assimilé à une vitrine ou à un portfolio pour un artiste/créateur de contenus. C’est une manière de se faire connaitre et de prouver son expertise sur un domaine donné.

En résumé, il faut pouvoir montrer patte blanche pour convaincre celui qui est derrière son écran avant même d’oser espérer entreprendre une démarche commerciale. Certains infopreneurs avancent même le chiffre de 80% de contenus gratuits pour 20% de payant. Laurent, pour sa part, nous apprend que lorsqu’il y a du contenu éducatif pour des sites e-commerce, par exemple, ces derniers enregistrent des différences de ventes allant jusqu’à 133% !

Cela pourrait paraître fou mais la stratégie est particulièrement bien ficelée. Ce sont les 80% gratuits qui vont prouver la qualité du contenu et l’expertise de celui qui donne. Une subtile tactique pour inciter l’autre a acheter la dernière clé qui lui manque pour combler son besoin. Clé qui fera, bien entendu, partie des 20% de contenus payants et sans lesquels l’autre ne peux pas dépasser son problème.

En résumé, créer un contenu de qualité qui soit gratuit est un pari à long terme qui permet d’asseoir son expertise et de vendre à un prix justifié les produits à acheter.

3. 6 étapes pour un contenu de qualité

Très gentiment, Laurent nous donne un aperçu de sa stratégie de création de contenus de qualité qu’il enseigne lors de sa formation. Il la divise en cinq étapes bien distinctes qu’il applique systématiquement.

  1. Quelle est la valeur du contenu ?
    Il faut garder en tête que le lecteur/auditeur/spectateur est inondé de contenus. Si le fait de prendre de son temps ne lui a rien apporté alors vous le perdrez pour toujours. Transmettre des connaissances, répondre à une de ses questions et même lui apporter un changement positif est clépour un contenu de qualité.
  2. Les aider à changer leurs comportements
    Souvent l’autre n’est pas là par hasard. C’est toute la magie des mots-clés qui a fait qu’il est arrivé jusqu’au créateur de contenus. Encore mieux que lui apporter des connaissances, il y a la notion de trouver une solution à son problème. C’est ni plus ni moins la règle de base en marketing.
  3. Avoir quelque chose d’applicable dans le contenu
    Laurent préconise également de les inciter à l’action alors même que le contenu n’est pas fini. C’est une bonne manière de les garder avec soi jusqu’à la fin et de déjouer, entre autres, ce fameux taux de rebond.
  4. Ne pas abuser des articles théoriques
    En stratège du référencement, Laurent incite à faire quelques articles théoriques pour créer son maillage interne. Un point déjà abordé avec Lucie et Maximilien. A part cela, il ne faut surtout pas devenir le wikipedia de sa niche. Cela n’aurait aucun intérêt pour le lecteur qui ne cherche pas à lire une encyclopédie !
  5. Faire comme si la personne n’y connaissait rien
    Enfin, il ne faut surtout pas hésiter à jouer un rôle pédagogique quant au sujet développé. Exposer les fondamentaux, développer les bases… Ce sont des choses qui peuvent paraitre évidentes et qui, pourtant, peuvent donner confiance aux nouveaux arrivants.

Oui, le contenu est roi ! N’oublions jamais cette maxime qui englobe parfaitement toute la thématique du business online. Réseaux sociaux, youtube, référencement, blog, e-commerce, tout le monde est logé à la même enseigne et doit s’accoutumer de la chose pour espérer trafic, visibilité et ventes.  Autant dire un grand Merci à Laurent Breillat qui s’est penché sur la chose pour nous apprendre à créer du contenu de qualité !


Pour aller plus loin :

Suivre Laurent Breillat :

Laissez un commentaire